Parmi toutes les régions, l’Afrique subsaharienne a les taux les plus élevés d’exclusion de l’éducation. Plus d’un cinquième des enfants âgés d’environ 6 à 11 ans n’est pas scolarisé, suivi par un tiers des enfants âgés d’environ 12 à 14 ans. Selon les données de l’ISU, près de 60 % des jeunes âgés d’environ 15 à 17 ans ne sont pas scolarisés.

Si des mesures urgentes ne sont pas prises, la situation empirera certainement, car la région fait face à une demande croissante d’éducation en raison de l’augmentation constante de sa population d’âge scolaire.

L’éducation en Afrique est une priorité majeure pour l’UNESCO et l’ISU. En réponse, l’ISU élabore des indicateurs pour aider les gouvernements, les donateurs et les partenaires des Nations Unies à mieux relever ces défis. Par exemple, l’ISU observe dans quelle mesure les écoles manquent d’équipements de base comme l’accès à l’électricité et à l’eau potable, tout en faisant un suivi sur les conditions de scolarité – de la disponibilité de manuels scolaires à la taille moyenne des classes et la prévalence des classes multigrades. Avec sept pays sur dix étant confrontés à une pénurie aigüe d’enseignants, l’Institut produit également un ensemble de données sur leur formation, leur recrutement et leurs conditions de travail.

L’éducation des filles est une priorité majeure. Dans la région, 9 millions de filles âgées d’environ 6 à 11 ans n’iront jamais à l’école contre 6 millions de garçons, selon les données de l’ISU. Leur désavantage commence tôt : 23 % des filles ne sont pas scolarisées au primaire contre 19 % des garçons. À l’adolescence, le taux d’exclusion des filles s’élève à 36 % contre 32 % pour les garçons.

Pour aider les décideurs politiques à éliminer cette inégalité entre les sexes, l’ISU ventile tous les indicateurs par sexe dans la mesure du possible, tout en produisant des indices de parité entre les sexes et en élaborant des indicateurs spécifiques relatifs à l’accès à des toilettes séparées pour les filles et pour les garçons, et la présence d’enseignantes qui peuvent servir de modèles aux filles et les encourager à poursuivre leurs études.

Ce ne sont que quelques exemples de la façon dont l’ISU aide les gouvernements, les donateurs et les groupes de la société civile dans leurs efforts pour réaliser l’Objectif de développement durable  4 (ODD) et atteindre les enfants et les jeunes les plus marginalisés.

Actualités

Plus que toute autre région, l’Afrique subsaharienne doit relever d’énormes défis dans le cadre des efforts visant à scolariser et à former tous les enfants et les jeunes d’ici 2030. Des données...
16/03/2017
Dans le cadre du Programme de renforcement des capacités pour l’éducation (CapED) de l’UNESCO, l’ISU lance une nouvelle campagne pour contribuer à combler l’écart entre les politiques nationales d’...
14/03/2017

Profils par pays

Explorer les données