L’ISU travaille dans environ 200 pays et territoires pour produire la base de données mondiale la plus exhaustive et la plus fiable. La qualité de ces indicateurs dépend des données fournies par les ministères concernés (en particulier les ministères de l’Éducation) et les instituts nationaux de la statistique.

Le renforcement des capacités est une priorité transversale pour l’ISU. Nous fournissons toute une gamme d’outils et de services pour aider les pays à renforcer chaque phase du cycle de production des données. Pour ce faire, nous travaillons directement avec les personnes qui produisent les données – les statisticiens – et avec ceux qui utilisent les données pour la formulation des politiques d’éducation et la planification.

Des capacités nationales pour de meilleures données

En travaillant directement avec les autorités nationales et les partenaires du développement, nous aidons les pays à :

  • Évaluer leurs besoins spécifiques en données pour la formulation des politiques ;
  • Identifier des sources pertinentes de données ;
  • Évaluer la qualité des données existantes et cerner les lacunes ; et
  • Élaborer leur propre Stratégie Nationale de Développement de la Statistique de l’Éducation (SNDSE).

Élaborée par les pays avec le soutien de l’ISU, chaque SNDSE fournit aux autorités nationales une vision sectorielle pour améliorer la statistique de l’éducation, tout en servant également de feuille de route pour aider les bailleurs de fonds à cibler leurs initiatives connexes et leur soutien.

L’ISU produit également un large éventail de ressources méthodologiques, de principes directeurs et de classifications pour aider les pays à produire des données comparables sur le plan international. Ceci s’inscrit complètement dans le mandat de l’ISU visant à aider les pays à produire et à utiliser des données de qualité pour éclairer leurs politiques et leur planification tout en effectuant le suivi des progrès accomplis vers la réalisation de leurs objectifs.

Par exemple, l’ISU travaille avec dix pays pour combler l’écart entre les données et la politique pour l’adaptation de l’Objectif de développement durable 4 (ODD 4) aux contextes nationaux par le biais du Programme de renforcement des capacités pour l’éducation de l’UNESCO. Ces pays ouvrent la voie à l’élaboration et à l’expérimentation d’une nouvelle série d’outils visant à améliorer la qualité et l’utilisation de leurs données nationales, tout en appliquant les normes internationales pour fournir les données destinées au suivi mondial.

Cette approche collaborative sous-tend tous nos projets de renforcement des capacités. Par exemple, de nombreux pays ne disposent pas des données nécessaires pour suivre la totalité des dépenses pour l’éducation, notamment les contributions des ménages, des organisations non gouvernementales et des différents niveaux d’administration. En réponse, l’Institut travaille directement avec les pays pour compiler les données sur les dépenses d’éducation à travers une enquête annuelle, tout en leur fournissant des outils pour améliorer leurs systèmes statistiques et adopter des cadres, comme les Comptes nationaux de l’éducation (CNE).

Tout en leur offrant un large éventail d’outils et de ressources méthodologiques, l’ISU aide également les pays à les mettre en œuvre à travers des ateliers de formation et une assistance technique fournie au niveau régional et national quand les ressources le permettent. Par exemple, l’Institut travaille avec des partenaires régionaux dans le Pacifique pour aider 15 petits États insulaires en développement à évaluer et à améliorer la qualité et la disponibilité de leurs données sur l’éducation.

L’ISU aide également les pays à répondre à la demande de nouveaux types d’indicateurs qui émerge de l’ODD 4–Agenda Éducation 2030 au travers d’initiatives internationales comme :

  • Le Groupe de coopération technique (GCT) qui bâtit le consensus politique sur le programme de mesure de l’ODD 4 en réunissant les États membres, les agences multilatérales et les groupes de la société civile pour formuler des recommandations à l’ISU sur le travail nécessaire pour définir et mettre en œuvre les indicateurs mondiaux et thématiques ; et
  • L’Alliance mondiale pour le suivi de l’apprentissage (GAML) qui élabore les normes et les méthodologies pour mesurer l’apprentissage à l’échelle mondial, tout en aidant les pays à produire et à utiliser les données pour atteindre l’ODD 4.

Actualités

La recherche des données nécessaires pour réaliser les objectifs mondiaux d’éducation passe à la vitesse supérieure grâce aux efforts du secteur Éducation de l’UNESCO et de l’Institut de statistique...
02/08/2017
Alors que le Groupe inter-agences et d’experts sur les indicateurs de l’Objectif de développement durable (IAEG–SDG) se réunit du 28 au 31 mars à Ottawa, l’ISU a publié un document qui appelle une...
30/03/2017
Dans le cadre du Programme de renforcement des capacités pour l’éducation (CapED) de l’UNESCO, l’ISU lance une nouvelle campagne pour contribuer à combler l’écart entre les politiques nationales d’...
14/03/2017