Taux d'achèvement

Définition

Pourcentage d’enfants ou de jeunes, appartenant à une cohorte âgée de 3 à 5 ans de plus que l’âge prévu d’admission en dernière année d’études du niveau d’enseignement considéré, qui ont achevé cette année d’études. L’âge prévu d’admission en dernière année d’études de chaque niveau d’enseignement est l’âge auquel les élèves intègreraient cette année s’ils avaient commencé l’école à l’âge officiel d’admission au primaire, avaient étudié à temps plein et avaient progressé sans redoubler ni sauter de classe. Par exemple, si l’âge officiel d’admission au primaire est de 6 ans et que le niveau d’enseignement primaire comporte 6 années d’études, l’âge prévu d’admission en dernière année d’études primaires est de 11 ans. Dans ce cas, le groupe d’âge de référence pour le calcul du taux d’achèvement pour le primaire est 14-16 ans (11 + 3 = 14 et 11 + 5 =16).

Méthode de calcul

Le nombre de personnes appartenant au groupe d’âge ciblé qui ont achevé la dernière année d’études du niveau d’éducation considéré est exprimé en pourcentage de l’ensemble de population (issue de l’échantillon) du même groupe d’âge.

But

Le taux d’achèvement indique combien de personnes d’un groupe d’âge donné ont achevé l’enseignement primaire ou le premier ou le second cycle de l’enseignement secondaire. Il indique combien d’enfants et d’adolescents entrent à l’école à l’âge prévu et progressent à travers le système éducatif sans délais excessifs.

Données exigées

Population du groupe d’âge ciblé selon le plus haut niveau d’éducation achevé; données sur la structure (âge d’admission et durée) de chaque niveau d’enseignement.

Interprétation

Un taux d’achèvement de 100% ou proche de 100% indique que l’ensemble ou la plupart des enfants et des adolescents ont achevé un niveau d’enseignement donné au moment où ils atteignent 3 à 5 ans de plus que l’âge officiel d’admission en dernière année de ce niveau d’enseignement. Un faible taux d’achèvement indique une faible admission ou une entrée tardive dans un niveau d’éducation donné, un niveau important d’abandons, de redoublements, un achèvement tardif ou une combinaison de ces facteurs. Pour identifier les causes d’un faible taux d’achèvement, il est nécessaire d’examiner d’autres indicateurs, comme par exemple le taux d’enfants non scolarisés, le taux brut d’admission à la dernière année d’études et le pourcentage d’enfants plus âgés. Quand il est désagrégé par sexe, milieu de résidence et autres caractéristiques, cet indicateur permet d’identifier des groupes spécifiques de population qui sont exclus de l’éducation.

Source de données

Les données peuvent être obtenues de recensements de la population et d’enquêtes auprès des ménages qui collectent des informations sur le plus haut niveau d’éducation atteint par les enfants et les jeunes d’un ménage, soit par auto-déclaration soit par déclaration du ménage. Dans le premier cas, chaque membre du ménage au-dessus d’un certain âge indique son propre niveau d’éducation atteint. Dans le second cas, une personne, généralement le chef de ménage ou une autre personne de référence, indique l’année d’études la plus avancée et/ou le plus haut niveau d’éducation atteint(s) par chaque membre du ménage. Les données administratives du Ministère de l’Éducation sur la structure du système éducatif (âges d’admission et durées de chaque niveau d’enseignement) sont également nécessaires. Les enquêtes peuvent servir de source de données si elles collectent des informations sur les groupes d’âge d’intérêt. Outre les enquêtes nationales, les enquêtes internationales comme les Enquêtes démographiques et de santé (DHS, http://dhsprogram.com) ou les Enquêtes par grappes à indicateurs multiples (MICS, http://mics.unicef.org) sont une autre source de données. Ces enquêtes sont conçues pour satisfaire des besoins internationaux communément reconnus en matière de données et visent à assurer une comparabilité entre les pays, tout en fournissant des données à des fins de politiques nationales. Ces enquêtes sont mises en œuvre de façon régulière dans certains pays, tous les 3 à 5 ans en moyenne.

Types de désagrégation

Par sexe; lieu de résidence (milieu urbain ou milieu rural) ; quintile de richesse des ménages ; handicap ; autres caractéristiques personnelles et du ménage (si possible).