Années-ressources consommées par diplômé

Définition

Nombre moyen estimé d'années-élèves consommées par les étudiants d'une cohorte donnée diplômés à la fin d'un cycle ou un niveau d'enseignement donnés, prenant en compte les années-élèves perdues à cause des abandons et des redoublements. N.B. Une année scolaire consommée pendant une année d'études par un élève équivaut à une année-élève.

Méthode de calcul

Diviser le nombre total d’années d’études dépensées par une cohorte d’âge (soit le nombre de diplômés et d’abandons) dans un niveau d’enseignement donné par la somme des nombres successifs de diplômés de cette cohorte d’âge. Cet indicateur est calculé sur la base de la méthode de la cohorte reconstruite qui utilise les données relatives aux inscrits et aux redoublants pour deux années consécutives.

Données exigées

Nombre total d’élèves-années dépensées par une cohorte d’âge et nombre total de diplômés dans cette cohorte. Ces données peuvent être dérivées en utilisant le modèle de cohorte reconstituée qui requiert les effectifs scolarisés par année d’études durant deux années scolaires successives (années t et t + 1), le nombre de redoublants par année d’études durant l’année scolaire t + 1 et le nombre de diplômés au terme de l’année scolaire t.

Source de données

Registres des établissements scolaires, recensements ou enquêtes scolaires.

Interprétation

Plus la valeur de cet indicateur est proche du nombre théorique d’années d’études (ou de la durée théorique) d’un niveau d’enseignement, plus l’efficience interne du système d’éducation est grande et moins les effets négatifs du redoublement ou du décrochage scolaire se ressentent. Un nombre d’années d’études plus élevé que le nombre théorique d’années d’études du niveau d’enseignement considéré dénote un gaspillage des ressources, et donc moins d’efficience.

Limitations

D’un point de vue conceptuel, que la plupart des effectifs soient diplômés à l’issue du nombre théorique d’années d’études du cycle ou du niveau d’enseignement considéré est optimal en termes d’efficience économique et d’utilisation des ressources, cela ne signifie pas pour autant que les résultats théoriques de l’apprentissage sont réellement obtenus. De plus, selon cette méthode de calcul, le décrochage scolaire précoce (dans les années d’études inférieures) peut accroître davantage l’efficience interne que le décrochage scolaire tardif (dans les années d’études supérieures). En d’autres termes, l’efficience économique peut être en contradiction avec l’objectif du système d’éducation, en l’occurrence maintenir scolarisés les effectifs jusqu’aux dernières années d’études pour qu’ils acquièrent les connaissances et compétences voulues.

But

Évaluer le degré d’efficience interne des systèmes d’éducation sur la base du nombre moyen d’années d’études requis par diplômé.

Standard de qualité

Comme cet indicateur est calculé sur la base des taux de flux de scolarisation, sa fiabilité dépend de la cohérence des données sur les nouveaux inscrits et les redoublants par année scolaire et par année d’études. Il y a lieu de tenir compte, lors de la comparaison des valeurs de cet indicateur entre pays, de la variation du nombre de redoublements autorisés selon les pays.

Types de désagrégation

Par sexe.