Taux d'abandon par année d'études

Définition

Pourcentage des élèves d’une cohorte inscrits dans une année scolaire donnée qui abandonnent l’année scolaire suivante.

Méthode de calcul

Additionner les taux de promotion et de redoublement et soustraire cette somme de 100 pour obtenir le taux d’abandon scolaire par année d’études. Il convient de soustraire le taux de survie de 100 pour obtenir le taux cumulé d’abandon scolaire dans l’enseignement primaire (voir le taux de survie).

Données exigées

Effectifs scolarisés par année d’études durant l’année scolaire t et effectifs scolarisés et nombre de redoublants par année d’études durant l’année scolaire t+1.

Source de données

Registres des établissements scolaires, recensements et enquêtes dans les établissements pour les effectifs inscrits et les redoublants par année d’études.

Interprétation

Idéalement, ce taux doit approcher 0 % ; un taux élevé d’abandon scolaire est le signe de problèmes d’efficience interne dans les systèmes d’éducation. La comparaison des taux entre les années d’études permet d’identifier les années d’études que les politiques doivent cibler en priorité.

Limitations

Autorités en charge de l’éducation peuvent limiter l’ampleur et le nombre de redoublements à cause d’une capacité d’accueil limitée et dans le but d’améliorer l’efficience interne de leur système d’éducation et de favoriser le parcours scolaire des élèves (ou des étudiants). La prudence est de rigueur lors de l’interprétation de cet indicateur, en particulier lors des comparaisons entre systèmes d’éducation.

But

Évaluer le phénomène de l’abandon scolaire avant l’obtention du diplôme de fin d’études dans une cohorte d’âge et son impact sur l’efficience interne des systèmes d’éducation. De plus, c’est un indicateur-clé pour analyser et prévoir le parcours scolaire des élèves durant le cycle d’enseignement.

Standard de qualité

Comme les autres indicateurs sur le parcours scolaire (les taux de promotion et de redoublement), le taux d’abandon est calculé sur la base de données concernant les effectifs et les redoublants par année d’études durant deux années scolaires consécutives. Il convient dès lors de vérifier la cohérence des données au fil du temps et entre les années d’études. Ces données peuvent être biaisées si : le nombre d’inscrits et de redoublants est surévalué (surtout à la première année) ; la distinction entre les nouveaux inscrits et les redoublants n’est pas correcte ; il y a transfert des élèves entre les établissements durant leur parcours scolaire (au niveau sous-national).

Types de désagrégation

Par année d’études et par sexe.