Taux brut de fréquentation

Définition

Nombre d’étudiants qui ont fréquenté ce niveau d’enseignement à un moment ou l’autre durant l’année scolaire de référence, quel que soit leur âge, exprimé en pourcentage de la population de la tranche d’âge théorique qui correspond à ce niveau d’enseignement. Pour l’enseignement supérieur, la population utilisée est celle des cinq années consécutives commençant par l’âge de graduation du niveau secondaire.

Source de données

Recensement national et enquêtes auprès des ménages.

Source de la définition

Institut de statistique de l'UNESCO

Méthode de calcul

Diviser le nombre des étudiants fréquentant un niveau donné d’enseignement, quel que soit leur âge, par la population ayant l’âge de fréquenter ce même niveau d’éducation.

Données exigées

Les données tirées des enquêtes auprès des ménages portant sur la fréquentation scolaire pour un niveau de scolarisation donné.

Interprétation

Un taux de fréquentation brut élevé indique un degré élevé de fréquentation, que les étudiants appartiennent au groupe d’âge officiel ou non. Pour l'enseignement primaire et secondaire, quand la valeur du taux brut approche ou dépasse 100%, cela indique que le pays est en principe capable de scolariser la totalité de sa population en âge de fréquenter l’école, mais n’indique pas la proportion de cette population qui fréquente effectivement l’école. Parvenir à un taux de fréquentation brut de 100 % est donc une condition nécessaire, mais non suffisante, de l’universalisation de l’enseignement. Quand le taux de fréquentation brut dépasse 90% pour un niveau d’enseignement, le nombre total des places pour les élèves approche le nombre requis pour que le groupe d’âge officiel soit scolarisé en totalité. Toutefois, pour que l’universalisation de l’enseignement soit effectivement réalisée, il faudrait que le nombre des élèves n’ayant pas encore atteint ou ayant déjà dépassé l’âge officiel diminue afin de libérer des places pour les élèves faisant partie du groupe d’âge officiel de fréquentation de ce niveau d’enseignement.

Limitations

Le taux brut de fréquentation sera en théorie une sous-estimation si une enquête auprès des ménages ne collecte que des données sur la fréquentation scolaire actuelle jusqu'à un certain âge, par ex. 24 ans. Dans ce cas, l'enquête ne contient aucune information sur les élèves de plus de 24 ans et ils seront donc exclus du numérateur lors du calcul du taux brut de fréquentation (TBF). Les niveaux d'éducation et les notes déclarés dans les enquêtes auprès des ménages peuvent ne pas être basés sur la CITE ou ne pas correspondre à la cartographie des pays de la CITE, avec des implications pour la comparabilité. Dans les cas où les enquêtes auprès des ménages ne permettent pas de distinguer clairement entre l'enseignement post-secondaire non supérieur (CITE 4) et l'enseignement supérieur (CITE 5-8), les étudiants de l'enseignement post-secondaire non supérieur peuvent être considérés à tort comme fréquentant l'enseignement supérieur et le TBF peuvent donc être surestimés. Le TBF peut dépasser 100% en raison de l'inclusion d'étudiants trop âgés et mineurs. Les raisons incluent l'entrée précoce ou tardive et le redoublement. Pour l'enseignement supérieur, le TBF peut dépasser 100% en raison de l'inclusion d'étudiants en dehors de la tranche d'âge de 5 ans à partir de l'âge officiel d'obtention du diplôme d'études secondaires. Une interprétation rigoureuse du TBF nécessite des informations supplémentaires pour évaluer l'ampleur du redoublement, l'entrée tardive, etc. Traitement des données manquantes: Toutes les observations avec des informations manquantes sur l'âge, si l'élève fréquente actuellement l'école et le niveau d'éducation actuel fréquenté sont omis du calcul des indicateurs d'éducation.

But

La participation scolaire dans les enquêtes auprès des ménages et recensements de population se mesure habituellement selon si les étudiants participent à une année ou à un niveau de scolarisation donnés durant l’année scolaire de référence. Les indicateurs sur la participation scolaire dérivés des données des enquêtes auprès des ménages font ainsi référence à la participation scolaire. Le taux brut de fréquentation peut également être un indicateur complémentaire au taux net de fréquentation en indiquant l'étendue de la participation des étudiants plus âgées et moins âgées que les âges théoriques qui correspondent à ce niveau d’enseignement.

Standard de qualité

Les tranches d’âge associées aux niveaux d’éducation sont basées sur la Classification internationale type de l’éducation (CITE), et les niveaux d’éducation et les notes utilisés dans le calcul des taux de fréquentation doivent être cohérents avec la cartographie CITE de chaque pays. En outre, la période de collecte des données pour les programmes internationaux d'enquêtes sur les ménages peut ne pas être alignée sur l'année scolaire. Cela peut créer des distorsions dans les données d'âge utilisées pour calculer les indicateurs d'éducation. Les systèmes éducatifs définissent généralement les âges prévus ou «officiels» pour un niveau d'enseignement donné en fonction de l'âge de l'enfant au début de l'année scolaire. En d'autres termes, la date de référence pour les âges est le mois de début de l'année scolaire. En revanche, les enquêtes auprès des ménages peuvent collecter des données sur le niveau d'éducation et l'âge des enfants plusieurs mois après le début de l'année scolaire. La date de référence pour les informations sur l'âge est la date à laquelle les données de l'enquête ont été collectées, ce qui signifie qu'elle varie selon les ménages. La prise en compte de l'écart entre la rentrée scolaire pour laquelle les données de fréquentation sont collectées et la date à laquelle l'enquête a été réalisée est cruciale pour un calcul précis des indicateurs de l'éducation. Pour minimiser l'erreur associée, l'ISU prend différentes mesures en fonction du nombre de mois entre le début de l'année scolaire de référence et le moment de la collecte des données de l'enquête: lorsque des informations sont disponibles sur le mois et l'année de naissance des enfants d'âge scolaire, l'âge les données sont recodées à l'âge au début de l'année scolaire de référence; Si seul l'âge en années est disponible et que les données pour la majorité des observations ont été collectées 6 mois ou plus après le début de l'année scolaire, une année complète est soustraite de l'âge enregistré lors de la collecte des données (âge ajusté = âge enregistré - 1 ). Par exemple, si l'année scolaire commence le 1er septembre et que les données pour la majorité des observations ont été recueillies en mars de l'année suivante ou plus tard, les âges seront ajustés; Si seul l'âge en années est disponible et que les données pour la majorité des observations ont été collectées 5 mois ou moins après le début de l'année scolaire, les données d'âge sont utilisées telles qu'elles ont été enregistrées. Par exemple, si l'année scolaire commence le 1er septembre et que les données pour la majorité des observations ont été collectées pendant la période allant jusqu'à février de l'année suivante, les âges enregistrés sont utilisés sans ajustement.

Types de désagrégation

Les données des enquêtes auprès des ménages sont généralement ventilées par sexe, lieu et quintile de richesse du ménage. L'emplacement (urbain ou rural) est défini selon les normes nationales, qui peuvent différer d'un pays à l'autre. Les quintiles de richesse des ménages sont généralement déterminés à l'aide d'un indice des actifs, calculé à partir des actifs détenus par des ménages individuels.